Ligue de l'enseignement des deux sevres

En participant à l'opération "Football des Princesses", la classe des CM1/CM2 de l'école de Cherveux s'est déplacée les 7 et 8 mai dernier au stade Léo Lagrange de Besançon.

La production artistique autour des valeurs citoyennes dans la pratique du football retenue au jury national :

 

 

Le voyage à Besançon :

140513160659 800sortie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résumé du voyage à Besançon (par Didier Delouvée, enseignant de Cherveux) :

{phocadownload view=file|id=117|text=L'école de Cherveux avec l'équipe de France féminine de football|target=s}

Initiée depuis plusieurs années dans le département, cette édition 2014* a permis d’innover en impliquant des enfants de cycle 3, comme ce fut le cas le 17 avril dernier à Thénezay.

Lors de cette rencontre destinée aux MS et GS, la classe des CM1-CM2 de l’école élémentaire Germain Rallon a dirigé les opérations, assistée des adultes, animateurs USEP et parents.

P4170025

Pour les enfants, tout a commencé avec la feuille de route, arrêtée en janvier lors de la réunion préparatoire par les enseignantes des écoles concernées : Assais les Jumeaux, Parthenay Gutenberg, La Mara, La Ferrière, La Peyratte et Thénezay. A partir de ce programme d’activités, ils ont préparé la rencontre sur les plans logistique, matériel et organisationnel.

Cette journée a fait l’objet d’une préparation dans les moindres détails avec leur maître, Stan PORNIN, en classe comme dans les temps d’APC (Activités Pédagogiques Complémentaires).

P4170028Une fois l’ensemble des tâches identifiées, les responsabilités ont été partagées, entre ceux chargés de l’accueil des enfants à la descente du bus, de la présentation des activités, de l’animation des ateliers ou encore de la préparation et de la distribution du goûter.

Puis, les ateliers choisis ont été testés et les difficultés adaptées à l’âge des enfants. Les différents espaces repérés et aménagés sur le stade et dans le gymnase.

Et enfin, ce jeudi 17 avril, lorsque les 120 enfants de maternelle sont arrivés, les « grands » ont assumé parfaitement leur rôle. Ils ont assuré !

P4170021Merci à tous, aux enfants et aux adultes qui ont tenu leur place et en particulier à Stan pour le travail réalisé.

Cette démarche a permis de mettre en évidence, la motivation des enfants qui s’est traduite par une implication et un sérieux (voire parfois du zèle) dans l’accomplissement de leur mission.

Cette expérience a donc montré que l’enfant acteur dans la rencontre peut aussi devenir auteur de cette même rencontre.
Une première qui en appelle d’autres. A vous de jouer !

 

*Il est également à noter que cette journée, parmi les 14 rencontres programmées avec 1750 participants, s’inscrivait dans la semaine de la maternelle pilotée par la direction académique des Deux-Sèvres.

FranceCricketLogo-300x300L’opération est lancée. C’était vendredi 14 mars à Saint-Jean de Thouars, sous un soleil étincelant. Les écoles de Saint-Jean de Thouars, Mauléon et Bouillé-Saint-Paul se sont rencontrées autour du cricket.

En juillet dernier, le comité régional USEP avait organisé ses rencontres annuelles en partenariat avec France Cricket. David Bordes, conseiller technique de la fédération, avait formé les animateurs USEP à l’occasion du stage régional de mars 2013. Sur cette lancée, le comité départemental USEP des Deux-Sèvres inclut, dans son fichier Actions pour l’école, les rencontres « Let’s play Cricket » ! Dix-neuf enseignants du département tentent l’expérience.

Sur le stade de Saint-Jean de Thouars, les ateliers sont installés pour les 148 enfants des trois écoles. Au-delà des trois ateliers, dits technique, permettant de revoir les bases du jeu vues en classe, le jeu de Cricket et celui de la thèque ont été forts appréciés des enfants. Le dernier atelier porte sur la connaissance des règles du cricket, véritable institution outre-manche et pilier de la culture anglo-saxonne.

Revivre la journée en image

IMGP9885

 

Les prochaines rencontres « Let’s play Cricket » se dérouleront à Lezay, Airvault, Coulonges/l’Autize et Niort.

Articles de la Nouvelle République à ce sujet (dans les pages "sport" et en local).

Le parcours sportif est cité dans le décret sur le Projet Educatif Territorial. Il renvoie à des réalités diverses et, a pour objet, la recherche de cohérence. L’éducation globale de l’élève et de l’enfant, au sein d’un même territoire, en lien avec l’offre d’activités sportives doit permettre aux divers partenaires de se réunir autour d’un dispositif commun. Celui-ci concourt à la réussite des élèves et s’inscrit dans la dynamique du Pacte pour la Réussite Educative signé en octobre 2013.

Le p@rcours sportif de l'enfant USEP a fait l'objet d'une présentation devant la mission commune d'information sur la réforme des rythmes scolaires au Sénat le 29 janvier 2014.

Télécharger la plaquette de présentation du p@rcours sportif de l'enfant

L'association USEP locale, interface entre l'Ecole publique et le monde sportif fédéral, est donc l'acteur qui prend une place principale dans le projet éducatif territorial :

Un mouvement sportif

Organisation d’activités et de rencontres sportives scolaires et périscolaires des écoles publiques.

A Thénezay, les enfants de la classe de CM2 prépareront une rencontre USEP "Printemps des maternelles" dans le cadre des activités pédagogiques complémentaires dès la rentrée scolaire des vacances de février. La rencontre, organisée lors de la semaine de la maternelle du 14 au 18 avril 2014, concernera les enfants de La Ferrière en Partenay, La Peyratte et Thénezay. En amont, les CM2 auront étudié les consignes des ateliers sportifs, vivront les situations en classe pour mieux les appréhender, prépareront les ateliers et accueilleront les maternelles le jour de la rencontre.

Un mouvement associatif

Développement d’activités sportives volontaires diversifiées, complémentaires de l’E.P.S en lien avec les fédérations sportives.

Les écoles de sport développées dans le département sont l'activité principale de cette dynamique associative locale. L'introduction de la réforme des rythmes scolaires a permis à des enfants volontaires d'écoles maternelles de participer aux nouvelles activités périscolaires. C'est le cas à Saint-Maxire, Fressines, Saint-Symphorien, Vallans, La Rochenard, La Foye Monjault, Cours, Surin en plus des lieux sur lequels sont implentées des écoles de sport : Augé, La Ferrière en Parthenay, Beauvoir/Niort, Coulonges/l'Autize, le Val d'Egray et le Marais poitevin.

Un mouvement pédagogique

Participation à la formation et au travail des enseignants, des animateurs, des équipes éducatives, des formateurs intervenant dans les cadres scolaires et périscolaires.

Le premier temps de formation concernera les acteurs de la communauté de communes du thouarsais. Cette formation s’adresse aux animateurs chargés d’encadrer le volet sportif des activités périscolaires pour des enfants de 3 à 11 ans. Elle doit leur permettre de mettre en œuvre et d’animer des activités sportives périscolaires. C’est une formation facilitant l’"adaptation à l’emploi" qui prend appui sur des mises en situation accessibles à tous tant sur le plan des aptitudes physiques que de la technicité des activités proposées. Lire l'article de la Nouvelle République.

D'autres établissements publics, comme le SIVU de Cours/Xaintray/Surin, s'engagent dans ce dispositif de formation.

USEP 2013 eurobasket femininUne trentaine d'écoliers deux-sévriens des écoles publiques de Jules-Ferry Bressuire, de Saint-Jean-de-Thouars et de Saint-Hilaire-la-Palud a eu la chance d'assister la semaine dernière à une rencontre du championnat d'Europe féminin de basket-ball entre l'équipe de France et celle de Croatie.

Dans la magnifique salle de Vendéespace de Mouilleron-en-Captif, tout près de La Roche-sur-Yon, ils ont ainsi vu les « Braqueuses », médaillées d'argent aux derniers jeux Olympiques de Londres, s'imposer sans trembler face aux Croates. Invités par l'Union sportive de l'enseignement du premier degré (USEP), les écoliers deux-sévriens, avant de prendre place dans les tribunes et soutenir Céline Dumerc et ses partenaires, ont eux aussi transpiré, participant à un tournoi et à des ateliers techniques et réflexifs de basket-ball aux côtés de camarades vendéens, conviés également à la fête.

Accompagnés par leurs enseignants, par Philippe Moreau, délégué départemental USEP, Antoine Passeron, chargé de développement au comité USEP des Deux-Sèvres, et Jean-Christophe Ardouin, conseiller technique départemental de basket-ball, ils ont croisé Jean-Pierre Siutat, le président de la Fédération française de basket-ball, venu les saluer.

Source : La Nouvelle République, le 24/06/2013

Consulter les photos de la journée