Ligue de l'enseignement des deux sevres

Le parcours sportif est cité dans le décret sur le Projet Educatif Territorial. Il renvoie à des réalités diverses et, a pour objet, la recherche de cohérence. L’éducation globale de l’élève et de l’enfant, au sein d’un même territoire, en lien avec l’offre d’activités sportives doit permettre aux divers partenaires de se réunir autour d’un dispositif commun. Celui-ci concourt à la réussite des élèves et s’inscrit dans la dynamique du Pacte pour la Réussite Educative signé en octobre 2013.

Le p@rcours sportif de l'enfant USEP a fait l'objet d'une présentation devant la mission commune d'information sur la réforme des rythmes scolaires au Sénat le 29 janvier 2014.

Télécharger la plaquette de présentation du p@rcours sportif de l'enfant

L'association USEP locale, interface entre l'Ecole publique et le monde sportif fédéral, est donc l'acteur qui prend une place principale dans le projet éducatif territorial :

Un mouvement sportif

Organisation d’activités et de rencontres sportives scolaires et périscolaires des écoles publiques.

A Thénezay, les enfants de la classe de CM2 prépareront une rencontre USEP "Printemps des maternelles" dans le cadre des activités pédagogiques complémentaires dès la rentrée scolaire des vacances de février. La rencontre, organisée lors de la semaine de la maternelle du 14 au 18 avril 2014, concernera les enfants de La Ferrière en Partenay, La Peyratte et Thénezay. En amont, les CM2 auront étudié les consignes des ateliers sportifs, vivront les situations en classe pour mieux les appréhender, prépareront les ateliers et accueilleront les maternelles le jour de la rencontre.

Un mouvement associatif

Développement d’activités sportives volontaires diversifiées, complémentaires de l’E.P.S en lien avec les fédérations sportives.

Les écoles de sport développées dans le département sont l'activité principale de cette dynamique associative locale. L'introduction de la réforme des rythmes scolaires a permis à des enfants volontaires d'écoles maternelles de participer aux nouvelles activités périscolaires. C'est le cas à Saint-Maxire, Fressines, Saint-Symphorien, Vallans, La Rochenard, La Foye Monjault, Cours, Surin en plus des lieux sur lequels sont implentées des écoles de sport : Augé, La Ferrière en Parthenay, Beauvoir/Niort, Coulonges/l'Autize, le Val d'Egray et le Marais poitevin.

Un mouvement pédagogique

Participation à la formation et au travail des enseignants, des animateurs, des équipes éducatives, des formateurs intervenant dans les cadres scolaires et périscolaires.

Le premier temps de formation concernera les acteurs de la communauté de communes du thouarsais. Cette formation s’adresse aux animateurs chargés d’encadrer le volet sportif des activités périscolaires pour des enfants de 3 à 11 ans. Elle doit leur permettre de mettre en œuvre et d’animer des activités sportives périscolaires. C’est une formation facilitant l’"adaptation à l’emploi" qui prend appui sur des mises en situation accessibles à tous tant sur le plan des aptitudes physiques que de la technicité des activités proposées. Lire l'article de la Nouvelle République.

D'autres établissements publics, comme le SIVU de Cours/Xaintray/Surin, s'engagent dans ce dispositif de formation.